Parier sur le Giro feature

Parier sur le Giro

Le Giro, ou Tour d’Italie, est une compétition cycliste à étapes qui se déroule tous les ans en Italie en passant parfois par d’autres pays. Il s’agit de la deuxième plus importante course cycliste après le Tour de France. Quelles sont les spécificités de cette course ? Quels paris et code bonus privilégier ? Nous répondons à ces questions.

Parier sur le Giro

Les spécificités du Giro

Parmi les spécificités de de cette course cycliste figure son lien avec la montagne. En effet, le Giro et les monts sont inséparables. Les coureurs participant à cette course doivent grimper plusieurs montagnes, dont certaines culminent à plus de 2000 mètres de haut. L’épreuve est réellement très sportive. Parmi les cols à parcourir, on peut notamment citer le col du Stelvio qui se trouve dans la province autonome de Bolzano qui culmine à 2758 mètres et s’étend sur 26 kilomètres ; le col de Gavia qui se trouve en Lombardie et culmine à 2621 mètres ; ou encore le col Tre Cime di Lavaredo, situé dans le massif des Dolomites italiennes et culminant à 2304 mètres, pour une longueur d’un peu plus de sept kilomètres. Au total, le Giro comprend 16 cols à parcourir. Sa spécificité est donc bien d’être une course cycliste très montagnarde. De ce point de vue, on peut considérer que le Giro est plus dur à réaliser d’un point de vue physique que le Tour de France. Le Giro exploite, en effet, toute la palette des difficultés du Nord de l’Italie. Des difficultés accrues par le fait que certains itinéraires montagneux ne sont pas asphaltés, comme c’est notamment le cas du col du Finestre, lequel s’étend sur huit kilomètres.

A noter que les dénivelés des régions montagneuses sont parfois très importants, pouvant aller jusqu’à 6000 mètres par jour, ce qui rend le Giro encore plus dur. Néanmoins, de l’avis de beaucoup de coureurs cyclistes, c’est l’une des plus belles courses.

Les paris

Chaque année, le Giro réserve bien des surprises. Lors de l’édition 2017 notamment, qui s’est déroulée du 5 mai au 18 mai. Cette centième édition du Tour d’Italie a été remportée par le coureur cycliste néerlandais Tom Dumoulin, alors qu’on ne l’attendait pas forcément. Il est assez difficile de faire des paris un tant soit peu fiables sur cette course. Alors qu’on pourrait penser que le vainqueur de la course prochaine sera plus supposément un italien (comme Vincenzo Nibali en 2016, que l’on attendait pour l’édition suivante), le cru 2017 montre que ça n’est pas toujours le cas. Les italiens ne sont pas les seuls à être habitués à ce type de relief particulier.

Pour 2018, on peut supposer que le néerlandais Tom Dumoulin voudra conserver son titre et se montrera donc particulièrement motivé. De son côté, l’italien Vincenzo Nibali qui s’est vu prendre son titre en 2017 sur une course qu’il connaît bien voudra certainement prendre sa revanche, et se montrera très compétitif.

De plus, d’ici mai 2018, il est possible que de nouveaux coureurs fassent leur apparition dans le programme de ce prochain Giro.